Votre Conciergerie bnb à PORTO-VECCHIO

Wowloc est la 1ère plateforme de conciergerie BnB spécialisée en Location Courte Durée et Saisonnière créée par et pour les investisseurs

Vous n'avez rien à faire : on s'occupe de tout

Wowloc Porto-Vecchio propose un service de conciergerie de A à Z pour rentabiliser votre hébergement et offrir une expérience inoubliable à vos voyageurs

Nos partenaires de confiance :    

conciergerie airbnb Porto Vecchio
gestion location saisonnière Porto Vecchio

Communication  7j/7

Nous communiquons avec vos voyageurs avant, pendant et après le séjour pour répondre à toutes leurs questions

Suivi de vos réservations

En toute transparence, vous pouvez suivre en direct sur votre smart phone vos réservations, et avoir les coordonnées de vos voyageurs. 

Produits Accueil

Nous fournissons un kit de produits d'accueil (savons, gel douche, shampoing).

Gwendoline

Location saisonnière / Location Courte Durée


Gwendoline aura le plaisir de veiller sur votre hébergement.

Nous intervenons sur :

Porto-Vecchio

Palombaggia

et entre Porto-vecchio et Palombaggia 

Prêt pour louer en Location de Courte Durée LCD ou Location Saisonnière à Porto-Vecchio ?

Contactez-nous pour nous expliquer votre projet.

PORTO-VECCHIO en 1 minute

conciergerie airbnb porto-vecchio

Culture

Porto-Vecchio (en corse : Portivechju) est une commune française située dans le département de la Corse-du-Sud.

Porto-Vecchio est une station balnéaire sur la côte sud-est de la Corse. Elle est dominée à l'ouest par les reliefs de l’Ospedale (Punta di a Vacca Morta -1312 m) et de la Cagna, qui sont le prolongement méridional extrême du massif du Monte Incudine. La ville est bordée à l'est par la mer Tyrrhénienne.

Hautement réputée pour les plages qui l'environnent : Cala Rossa, Palombaggia, Santa Giulia…

Aussi appelée la « cité du sel », la cité corse possède des marais salants d'une dizaine d'hectares aujourd'hui à l'abandon, qui produisaient environ 1 000 tonnes de sel par an.

gestion location saisonnière Porto vecchio

Activités

- Les marais salants : elle tient son surnom de « cité du sel » de ses anciennes exploitations salières à l’embouchure du Stabiaccu.

- La citadelle construite par les Génois en 1539 (détruite puis reconstruite à plusieurs reprises, les murs actuels datent de 1589), comprenant cinq bastions et une porte génoise.

- La plage de Palombaggia : petit coin paradisiaque, elle rassemble eau turquoise et sable blanc, avec en bordure une forêt de pins parasols. Encadrée de rochers rouges, cette plage incontournable à visiter à Porto-Vecchio offre une vue somptueuse sur les îles Cerbicale.

- La plage de Santa Giulia : au sud de Porto-Vecchio, cette plage de sable fin s’étale sur des kilomètres. Elle fait partie des plages les plus connues de la Corse du Sud.

- Le phare de la Chiappa : au sud-ouest du golfe de Porto-Vecchio, la pointe de la Chiappa est une magnifique zone côtière composée d’une multitude de sites touristiques.

- L’église paroissiale Saint-Jean-Baptiste : en plein centre de la citadelle, l’église Saint-Jean-Baptiste est un superbe édifice en granit. Elle est construite sur les fondations d’une église génoise datant du XIXème siècle. Elle possède notamment un élégant clocher rappelant celui du village de Quenza, en Alta Rocca. À l’intérieur, on se délecte du magnifique Christ de procession du XVIème siècle, ainsi que des beaux vitraux datant de 1960.

- La forêt et le barrage de l'Ospédale : à une demi-heure de Porto-Vecchio et de ses plages, l’Ospedale est le premier petit village de montagne à 900 m d’altitude. Il doit son nom à l’ancien hôpital de la région qui s’y trouvait autrefois. Une somptueuse forêt domaniale de 733 hectares figure également comme le poumon vert de Porto-Vecchio.

Mais le clou du spectacle est le lac de l’Ospedale et son barrage. Servant à alimenter la région en eau potable, la baignade est par conséquent interdite dans le bassin. Vous pouvez toutefois vous promener aux alentours pour une parenthèse nature.

- Le moulin de Guardienna : inscription aux Monuments Historiques par arrêté du 29 juillet 1987.

>